L’échangisme

 

 

Une pratique libertine à l’abri des regards

Officiellement légalisé par la Cour surpême en décembre 2005, l’échangisme reste tout de même très tabou auprès de la société québécoise. Beaucoup de curiosité entoure cette pratique sexuelle et nous explorons avec vous cet univers libertin.

Qu’est-ce que l’échangisme ?

Par définition, l’échangisme est une pratique sexuelle qui consiste en un échange temporaire entre un couple et d’autres partenaires dans le but d’y avoir des relations sexuelles. Bien entendu, l’échangisme se pratique en toute intimité, à l’abri des mineurs et il est bien important que tous les complices soient consentants pendant toute l’aventure. Différents clubs sont bien aménagés pour les échangistes mais personne n’est obligé de participer activement aux ébats. Plusieurs y vont en tant que spectateurs les premières fois, ce qui active d’ailleurs l’excitation des exhibitionistes de l’endroit.

D’où vient ce désir de partager son ou sa partenaire ?

Effectivement, plusieurs mentionneront que l’échangisme peut nuire à la stabilité du couple mais les adeptes vous diront qu’il ne fait que pimenter la vie sexuelle d’une relation étouffée par la routine. Il semblerait que ce soit plus souvent l’homme qui prend l’initiative de l’échangisme. Son égo et sa virilité se voient flatté par la possibilité de s’offrir de multiples partenaires sexuels. Par contre, il demeure très amoureux de sa conjointe. Il est attentif à ses besoins et même s’il l’échange pour son propre plaisir, il la laisse aller avec son plaisir à elle.

Pour les femmes qui fréquentent les clubs échangistes, leurs motifs sont un peu différents que ceux des hommes. En premier lieu, elles suivent leur conjoint mais se rendent bien compte sur place de leur pouvoir de séduction. Elles se sentent ainsi valorisée et très flattées par toute l’attention portée sur elles. De plus, pour plusieurs d’entre elles, c’est une excellente façon d’explorer la sexualité bisexuelle en toute « légalité ».

Bon ou mauvais pour le couple?

Difficile d’effectuer une telle conclusion puisque chaque couple est bien différent. Par contre, il est faux de croire que l’échangisme est une solution pour un couple en crise. Il faut une base très solide pour pratiquer cette sexualité libertine car la jalousie n’est jamais bien loin. Plusieurs hommes admettent se sentir fortement excités lorsque leur amoureuse est caressée par une autre femme mais il en est bien autrement lorsqu’un homme s’en approche. La femme, quant à elle, tend à devenir jalouse lorsqu’elle aperçoit une plus jeune s’approcher de son conjoint.

En réalité, la motivation principale pour une couple échangiste est la recherche d’un nouveau plaisir sexuel commun. La découverte d’un nouveau corps et la vu de son partenaire sous un autre angle renforceraient la complicité du couple et raviverait leurs émotions érotiques et sexuelles.

Des règles à suivre

Tout d’abord, lorsque vous commencez à discuter de votre envie de visiter un club échangiste, un processus vient de s’enclencher. Plusieurs couples attendent plusieurs mois avant de concrétiser ce désir. Ils s’informent, font des recherches sur Internet, parlent de leurs craintes et de leur limites. L’important est d’être à l’aise avec la décision finale. Il faut que le couple soit en parfait accord avec le déroulement de la soirée sinon il sera sur la corde raide.

Une fois sur place, le respect doit être à l’avant plan. Les clubs échangistes prônent la courtoisie et la compréhension que ce style de vie engendre des insécurités et des craintes. Il faut porter une attention particulière au plaisir de son ou sa partenaire et il faut garder à l’esprit que les gens ne ressentent pas les choses de la même façon. De plus, l’hygiène et la propreté sont essentielles et les clubs suggèrent fortement de se raffraîchir une fois sur place.

Certaines questions restent sans réponse quant à la pratique de l’échangisme. Est-ce une sorte d’ouverture à la polygamie ? Est-ce une forme d’infidélité cachée ? Les psychanalystes ont tendance à croire que cette sexualité libertine n’est qu’une nostalgie de l’adolescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *