Positions sexuelles au fil de la grossesse

 

 

Bien que la libido fluctue énormément au cours d’une grossesse, il est tout à fait possible de poursuivre une vie sexuelle sans qu’il y ait un danger pour le bébé. La sexualité doit surtout se vivre selon le confort de la future maman puisque plus le bedon s’arrondit, plus le choix des positions sexuelles diminue. Voici quelques petites suggestions selon les différents trimestres de la grossesse.

Le premier trimestre

Au cours du premier trimestre, ce n’est pas tant les positions qui sont difficiles à trouver mais bien les moments où la fatigue et les nausées s’estompent un peu. À ce moment de la grossesse, la future maman peut sentir sa libido diminuer en flèche. L’important est d’y aller à son rythme et d’écouter son corps. Le partenaire doit comprendre que cette phase n’est que passager.

Pour les journées où la forme augmente et que la libido fait de même, il est encore possible de continuer d’adopter vos positions sexuelles préférées. D’ailleurs, misez sur celles qui disparaîtront avec l’arrivée du bedon comme par exemple, la position où la femme est couchée sur le ventre et son partenaire derrière elle, les bras tendu, le bassin appuyé sur les fesses de la femme. Ou encore la position couchée sur le côté face à face avec le partenaire. Aussi simple soit-elle, cette position sera bientôt impossible avec un ventre arrondit. Il faut aussi prendre en considération qu’au premier trimestre, les seins peuvent être très sensibles et douloureux, les caresses trop intenses à cet endroit sont peut-être à oublier pour le moment.

Le deuxième trimestre

À ce stade-ci, les symptômes désagréables tendent à disparaître et les futures mamans profitent beaucoup plus de leur grossesse. C’est d’ailleurs le trimestre où la sexualité est la plus agréable ! L’œstrogène travaille fort pour le développement du bébé et elle fait augmenter la libido ainsi que la réceptivité sexuelle. La lubrification est alors accentuée et les orgasmes plus intenses.

La position du missionnaire est encore possible au début de ce deuxième trimestre. La femme couchée sur le dos et le partenaire sur le dessus, ce dernier devra garder ses bras tendus pour ne pas mettre de poids sur le ventre de la future maman. Cette position disparaîtra lorsque les bras de l’homme ne seront plus assez longs (ou assez forts…) pour y arriver ou lorsque la femme ne sera plus confortable allongée sur le dos.

La position de la levrette est aussi intéressante en deuxième trimestre. La femme peut trouver excitant que son homme pénètre son vagin par derrière dans la mesure où la pénétration est encore confortable soit pas trop profonde. Il est possible pour la femme de mettre un coussin ou un oreiller sous son ventre pour le soutenir si elle ressent une trop grande lourdeur au niveau du bedon. Elle peut aussi s’appuyer sur ses coudes et mettre un autre oreiller sous sa tête.

La position de la cavalière , où la femme est sur son partenaire, est une excellente option qui permet à la future maman de contrôler la profondeur de la pénétration ainsi que la cadence de la relation sexuelle. En cas d’inconfort ou de malaise, elle peut modifier son mouvement et apprécier encore plus le moment. Elle peut aussi mettre son dos droit, perpendiculaire au futur papa, pour ainsi donner toute la place à son ventre qui devient de plus en plus rond. De plus, il y a la variante, soit la cavalière inversée qui peut s’avérer être une position excitante pour les deux partenaires. Toujours sur son partenaire, la femme se place dos à lui en appuyant ses mains sur ses cuisses ou ses genoux. Elle se sent toujours en parfait contrôle de son bien-être.

Le troisième trimestre

Lors du troisième trimestre, le choix des positions sexuelles devient plus restreint. C’est le moment de miser sur la sensualité par les caresses et la tendresse. La future maman se sent de plus en plus fatiguée, ses jambes sont plus lourdes et elle s’essouffle beaucoup plus rapidement. Les bons massages sont toujours fort appréciés vers la fin de la grossesse. Par ailleurs, certaines positions peuvent tout de même faciliter la relation sexuelle lorsque le bedon devient trop imposant.

La position de la chaise permet à la femme d’apprécier la relation sexuelle sans trop se fatiguer. Le partenaire s’assoit sur une chaise, et en se plaçant dos à lui, la femme le chevauche en prenant soin de s’appuyer sur une table ou un bureau qui se trouve devant elle. Dans cette position, elle contrôle son confort en ajustant la profondeur de la pénétration.

La position de la cuillère est aussi une option intéressante vers la fin de la grossesse. Couchés sur le côté, le dos de la femme appuyé sur le torse de son partenaire, cette position dégage beaucoup de tendresse et de sensualité. La pénétration est peu profonde, le ventre de la future maman est bien appuyé et les mouvements de va-et-vient se font en douceur. La future maman peut aussi se placer un peu plus à 90 degrés et mettre une jambe sur celles de son conjoint pour ainsi avoir une pénétration un plus profonde et plus rythmée.

Il faut savoir que la sexualité est possible tout au long de la grossesse à moins d’avis contraire de la part d’un médecin. Sachez que la pénétration n’est pas une obligation et qu’il faut simplement que les futurs parents s’adaptent selon leur confort et leurs envies !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *