Le pouvoir érotique des seins

 

 

Ah les seins ! Qu’ils soient gros ou menus, ils font jaser ! … et surtout rougir plus d’un ! Ils représentent notre féminité et font partis de notre pouvoir d’attraction. Zoom sur le pouvoir érotique de notre décolleté.

À l’avant plan depuis plus de 30 000 ans

En effet, les femmes grecques de l’Antiquité portaient déjà une attention particulière à leur poitrine en les soutenant par une bande de tissu. À cette époque, plusieurs gravures et sculptures démontrent des femmes aux seins volumineux mais aucune d’entre elles ne fait encore référence à la sexualité. érotiquement parlant, les romains sont tout aussi indifférents face aux seins des dames. Les fresques de Pompeï font référence à différentes positions sexuelles mais aucun sein n’est clairement visible.

Il semblerait que ce soit le christianisme qui ait apporté la valeur érotique aux seins. Les premiers prêtres affirmaient que les femmes ne devaient en aucun cas découvrir une partie de leur corps dans la crainte de diriger l’homme vers le péché. Les seins deviendront vite une source de désir.

Pourquoi les gros seins ont la cote ?

Plusieurs écoles de pensées se sont penchées sur la question sans pour autant trouver LA réponse concluante. Les psychanalystes vous diront que l’homme essaie simplement de retrouver les seins généreux de la mère, ceux qui l’ont nourris et sécurisés lorsqu’il était petit. Les anthropologues, quant à eux, soutiennent que la femme aux formes généreuses semble, selon les messieurs, en meilleure santé que celle qui est rachitique. La gente féminine est donc plus attirante et la taille de ses seins demeure un bon indicatif. Instinctivement, l’homme sera attiré par une femme en mesure de devenir mère grâce à ses courbes autant que la femme aura tendance à être fascinée par un bel homme aux épaules larges capable de la protéger. Quoi qu’il en soit, même si nous croyons que les hommes préfèrent les femmes aux énormes seins, la vérité est qu’ils aiment les seins en général, peu importe leur taille…

Allaiter en public, encore tabou

Là où le sein maternel a laissé sa place au sein  »objet de séduction », nous pourrions croire que c’est à cause de cette réalité si notre société n’est pas complètement à l’aise avec le fait qu’une maman allaite son bébé dans un endroit public. Aux états-Unis, les femmes qui allaitent sont priées de couvrir la tête de leur bébé, de ne jamais démontrer leur mamelon et si possible, nourrir leur rejeton à la maison pour ne pas choquer les passants. Ici, au Québec, c’est beaucoup moins drastique mais les nouvelles mamans semblent tout de même ressentir une certaine gêne quant à l’allaitement en public. Certains sont encore choqués car ils attribuent peut-être une trop grande importance au pouvoir érotique des seins. D’autres concluent que c’est simplement un moment attendrissant entre une maman et son bébé.

Quoi qu’il en soit, les seins n’ont pas fini de faire jaser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *