Hausse des ITSS au Québec

 

 

Le 24 novembre dernier, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec a publié un portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec. Les résulats sont peu rassurants puisqu’on remarque une hausse du nombre de cas de plusieurs infections pour l’année 2007.

En effet, c’est le cas pour la chlamydia dont 15 000 cas ont été déclarés en 2007. Cette infection est très répandue chez les 15 à 24 ans et les femmes occupent les trois quart du nombre de cas total. Pour ce qui est de la syphilis, après une légère diminution dans les dernières années, elle connaît malheureusement une remontée. Les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes occupent 90 % des cas observés.

Cinq fois plus importante chez les femmes que chez les hommes la gonorrhée poursuit sa progression au sein de la population. À Montréal, l’infection est quatre fois plus présente que dans le reste du Québec. Pour leur part, l’hépatite C diminue légèrement chaque année et l‘hépatite B semble assez stable avec environ 1000 déclarations chaque année.

L’infection par le virus d’immunodéficience humaine (VIH) est toujours très présente. 61 % des cas représente des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et 53 % des cas total n’avait jamais eu de dépistages auparavant.

Il est très important de savoir que beaucoup d’ITSS ne présente aucun symptôme. Malheureusement, la propagation se fait donc plus rapidement car de nombreuses personnes infectées ne savent pas qu’elles le sont…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *