L’allergie au sperme, rare mais possible !

 

 

Étudiée pour la première fois en Allemagne en 1958, l’allergie au sperme semble plus fréquente qu’on le croit.

Souvent confondue à des infections sexuelles telles que l’herpès ou une cystite, l’allergie au sperme est tout de même extrêmement rare. Elle se manisfeste surtout chez la femme au début de sa vie sexuelle et se traduit par des irritations douloureuses, des douleurs abdominales, un gonflement de la zone génitale et de violentes démangeaisons.

Selon des chercheurs de Cincinnati, l’allergène spécifique contenue dans le sperme reste tout de même à déterminer. En cas de doute, il est important de consulter un spécialiste si ces symptômes surviennent dans l’heure suivant la relation sexuelle et si les maux disparaissent avec l’utilisation du condom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *