L’infidélité masculine serait génétique !

 

 

Des chercheurs suédois du Karolinska Institut auraient effectivement découvert le gène de l’infidelité chez l’homme. L’étude a été réalisé auprès de milliers de jumeaux et leurs partenaires afin de savoir si la génétique a réellement un rôle à jouer dans la pratique de l’adultère.

Les recherches ont été concluantes, il semblerait que les hommes porteurs du gène de l’allèle 334 auraient moins d’attachement envers leurs partenaires et seraient plus tentés vers l’infidélité. La fréquence des problèmes amoureux serait d’ailleurs deux fois plus élevé auprès des porteurs du gène que les autres couples.

Évidemment, l’étude conclut sur le fait que plusieurs hommes porteurs peuvent être très attachés à leur partenaire et que l’influence génétique demeure tout de même un facteur négligeable …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *